L'adulte

Chez l'adulte la vie quotidienne peut être soumise à un certain nombre de contrainte aussi bien mécaniques que psychiques, tel qu'un traumatisme, des efforts répétés, un trouble de la posture, une maladie, un stress psycho émotionnel ou des facteurs environnementaux (mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie, pollution…).
Tout ces facteurs, contraignant pour l'organisme, provoquent en réponse une restriction de la mobilité de la structure concernée, altérant de ce fait l'équilibre global du corps.

Quand consulter ?
  • Au niveau articulaire : dorsalgie, lombalgie, cervicalgie, sciatique, sciatalgie, entorses multiples, tendinites, torticolis, lumbago, scoliose, pubalgie...
  • Au niveau digestif : constipation, diarrhée, ballonnements, reflux gastro-oesophagien, hernie hiatale, flatulences, troubles fonctionnels hépatobiliaires, ptôse d'organes, acidité gastrique...
  • Au niveau ORL et neurologique : migraines, céphalées, vertiges, acouphènes, sinusites, rhinites, bronchites, névralgies cervico-brachiales, névralgie d'Arnold...
  • Au niveau neuro-végétatif : stress, états dépressif, d'hypernervosité, anxiété, troubles du sommeil, déficit d'attention et hyperactivité, spasmophilie
  • Au niveau circulatoire : hémorroïdes, jambes lourdes, œdèmes...

Le nourrisson

L'accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé. Trop long (+ de 8H) ou trop court (- de 2H) il peut venir perturber le mouvement crânien. Parfois il nécessite l'emploi de spatules, ventouse ou forceps qui viennent eux aussi influer sur la mobilité des os du crâne pouvant occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Quand consulter ?

. Accouchement sous péridurale,
. Naissance trop longue ou trop rapide,
. Quand la naissance s'est faite par le siège, le front ou la face,
. Si appui sur le ventre de la maman pour faciliter l'expulsion,
. Si utilisation de spatule, d'une vantouse ou de forceps,
. Si césarienne en urgence,

. Si votre bébé régurgite,
. S'il ne digère pas et est agité après la tétée,
. S'il a des coliques,
. S'il a du mal à téter,
. S'il a du mal à tourner la tête,
. S'il pleure tout le temps, ou ne dort pratiquement pas,
. S'il a des otites ou bronchites à répétition.


Avertissement :
L'ostéopathie constitue une réponse alternative aux différents problèmes fonctionnels de votre nourrisson, mais ne dispense en aucun cas d'un suivi chez votre pédiatre ou médecin.

Grossesse/accouchement/Suite de couche

Lors de la grossesse, il est demandé à l'organisme un énorme effort d'adaptation pour assumer les changements de contraintes et de pressions abdominales liés au développement du bébé.
Même lors d'une grossesse tout à fait normale, il est fréquent qu'apparaissent des troubles fonctionnels mineurs qui peuvent vous empêcher d'en profiter harmonieusement.

Quand consulter?

. Mécaniques : Douleurs coccygiennes, douleurs lombaires, dorsales ou cervicales.
. Digestives : Nausées, digestions difficile, constipations, ballonnements.
. Circulatoires : Jambes lourdes, hémorroïdes, maux de tête.
. Gynécologiques : Spasmes de l'utérus, douleurs d'origine ligamentaires.


Avertissement :
L'ostéopathie constitue une réponse alternative aux différents problèmes fonctionnels liés à la grossesse, mais ne dispense en aucun cas d'un suivi obstétrique conventionnel.

Le Sportif

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. Celui-ci se manifeste chez le sportif par différents symptômes, de la simple contracture à la douleur chronique, altérant de toute façon les performances.

Structure équilibrée + mobilité correcte = fonction optimale

Quand consulter ?

À titre préventif

  • pour établir un “check up”, pour préparer une épreuve.

À titre curatif

  • pour rééquilibrer de façon très précise les axes articulaires qui ont été perturbés par un choc,
  • après fractures, entorses, opérations chirurgicales pour aider à une bonne cicatrisation
  • pour effacer les traumatismes même anciens

Mais aussi en cas de :

  • chutes sans traumatismes osseux ni lésions visibles sur une radio, douleurs articulaires diverses
  • tennis elbow, talalgies, pubalgies, périarthrites, épicondylites…
  • essoufflement à l’effort, “point de côté”…
  • sciatiques, cruralgies, cervicalgies, dorsalgies, lombalgies
  • maux de tête, troubles de l’équilibre, vertiges
  • mauvaise récupération entre les épreuves
  • stress, manque de concentration, troubles du sommeil
© Copyright - Christophe Pasteur Ostéopathe - Site réalisé en 2016 par LaurentS.fr